BMO : budget 2006 et taux d’imposition

Lors du conseil de communaut√© du 10 f√©vrier, ont √©t√© vot√©s le budget 2006 et les taux communautaire d’imposition pour les particuliers (Taxe d’Habitation, Taxes sur le Foncier Bati et non Bati, Taxe d’enlevement des ordures m√©nag√®res) et les entreprises (Taxe proffessionelle).

Le budget pr√©sent√© au conseil peut, √† premi√®re vue, sembler convenable : soldes interm√©diaires de gestion acceptables, encours de la dette en l√©g√®re diminution... Mais √† y regarder de plus pr√™t, ce budget est en trompe l’oeil. En effet, l’√©quilibre du budget repose en large partie sur les recettes de versement transport pay√©es par les entreprises et administrations de plus de neuf salari√©s, avec des taux revus nettement √† la hausse au 1er janvier 2006 pour anticiper sur le financement du tramway.

Or en 2006, seule cette recette qui, √† terme doit servir √† financer le tram, permet de maintenir √† flot un budget qui par ailleurs prend l’eau de toutes part. D√®s 2008 ou 2009, lorsque les travaux du tramway devraient commencer, comment assurera-t-on alors l’√©quilibre du budget ?

Les fondamentaux ne sont pas bons. Et pour faire face √† une "dynamique des charges" qu’elle ne m√©trise pas, BMO ne connait qu’une solution : augmenter la pression fiscale. Et en 2006, les taux communautaires de TH, TFB, TFNB et TEOM vont une nouvelle fois flamber.

C’est ce que d√©noncent les √©lus communautaires de Plouzan√©, qui eux s’efforcent au niveau communal de maitriser les d√©penses publiques de mani√®re √† ne pas accroitre la pression fiscale sur les Plouzan√©ens.


Infos
Sites ŗ visiter


AccŤs ŗ l'Espace privé
Copyright © 2007 Yves PagŤs - SPIP - statistiques gťrťes par