Retour de campagne

Le r√©sultat de l’√©lection municipale de Plouzan√© du 9 Mars 2008 n’a surpris personne. La victoire de la gauche unie de Mr RIOUAL √©tait √©crite depuis l’annonce d√©but Novembre par Yves DU BUIT et Yvonne THOMAS de la dissidence d’une partie des adjoints et conseillers municipaux de ma majorit√©.

Dans une commune qui reste nettement à gauche, la division entre la droite et le centre se paie cash.

Yves DU BUIT en cr√©ant une division a fait passer la gauche, sans doute pour longtemps. Car on ne voit pas tr√®s bien, comment l’UMP et le Nouveau Centre, qui soutenaient la liste "G√©n√©rations Plouzan√©" pourraient rassembler plus de 50 % des suffrages, sans l’appoint des voix centristes UDF-MODEM dans une commune o√Ļ Fran√ßois BAYROU a totalis√© plus de 24 % au premier tour de l’√©lection pr√©sidentielle de Mai dernier. C’est d’ailleurs √† ce moment que la rupture s’est fait sentir avec mes anciens adjoints qui n’ont pas admis mon escapade l√©gislative brestoise sous les couleurs du MODEM. Je me suis en effet retrouv√© en Juin dernier le seul √©lu Mouvement D√©mocrate de mon conseil municipal. C’est ind√©niablement ce qui a fragilis√© ma position par rapport √† ma majorit√©, certains y trouvant justification pour "passer √† l’acte". Mes adjoints dissidents ne souhaitant pas pour autant s’ali√©ner l’√©lectorat centriste et ne pouvant pas plus critiquer le bilan du Maire sortant, ont employ√© toutes leurs forces √† tenter de me discr√©diter aux yeux de mes √©lecteurs par des attaques personnelles et une v√©ritable campagne de d√©nigrement et de d√©sinformation centr√©e sur ma personnalit√©. Comme si fr√©quentable pendant sept ans j’√©tais devenu pestif√©r√© √† quelques mois de la fin du mandat.

En voulant, tel Brutus, prendre la place de son maire, Yves DU BUIT a ouvert la boite de pandore et se retrouve dans l’opposition avec comme seule perspective pour devenir un jour majoritaire, que de faire une union avec l’UDF-MODEM, qu’il a pourtant refus√©e cette fois ci. Il se retouve donc oblig√© de revenir √† la case d√©part. Cela montre bien la b√™tise d’une d√©marche qui n’avait aucune chance de r√©ussir et l’immaturit√© politique de ses auteurs.

Je regrette surtout, qu’avec toute la mauvaise foi qu’ils ont d√©ploy√©e, ils aient alt√©r√© profond√©ment la d√©marche d’union que je m’√©tais efforc√© de b√Ętir depuis mon √©lection au Conseil G√©n√©ral en 1992, et qui avait finalement permis de mettre un terme en 2001 √† 1/4 de si√®cle de r√®gne socialiste sur la commune.

La d√©marche d’Yves DU BUIT et de ses acolytes aboutit donc √† un v√©ritable g√Ęchis. Je pense qu’avec un peu de recul, l’√©lectorat qui m’a accompagn√© depuis 16 ans, s’en rendra vite compte. Je reste √† son √©coute pour tenter d√©sormais de reconstruire sur des bases solides d√©nu√©es de tout mensonge.

Yves PAGES


Infos
Sites ŗ visiter


AccŤs ŗ l'Espace privé
Copyright © 2007 Yves PagŤs - SPIP - statistiques gťrťes par