TRAMWAY BRESTOIS : les rĂ©serves des enquĂȘteurs

Les commissaires chargĂ©s d’enquĂȘter sur l’utilitĂ© du projet de Tramway Ă  Brest ont Ă©mis un certain nombre de rĂ©serves et regrets. Ils ont en effet regrettĂ© que l’enquĂȘte publique ait Ă©tĂ© prĂ©cĂ©dĂ©e d’une campagne de communication offensive et maladroite de BMO annonçant le dĂ©but des travaux au printemps et la date dĂ©jĂ  fixĂ©e de l’inauguration,donnant l’impression que tout Ă©tait ficelĂ© et acquis ! Cela a certainement dĂ©mobilisĂ© une partie de la population qui ne s’est pas dĂ©placĂ©e et a faussĂ© , en quelque sorte, le bon dĂ©roulement de l’enquĂȘte publique. Ils ont constatĂ© que le coĂ»t de 29 millions d’euros de dĂ©voiement des rĂ©seaux publics, dont le Tram Ă©tait le seul facteur dĂ©clencheur, n’Ă©tait pas pris en compte dans les dĂ©penses du Tram. Leur demande de l’inclure Ă  ce budget n’a cependant Ă©tĂ© retenu qu’a hauteur d’1/3 par BMO qui a arguĂ© de "l’usure des rĂ©seaux" ! Les commissaires soulignent aussi le coĂ»t important du projet et leurs craintes quand Ă  l’Ă©volution de ces coĂ»ts en fonction des avenants et actualisations Ă  venir,signalant les risques de retards et de surcouts inhĂ©rents au sous sol Brestois. Ils regrettent aussi que l’Ă©tude rĂ©alisĂ©e en 2003, qui a servi de base Ă  la dĂ©cision de retenir un Tramway sur fer, n’ait pas Ă©tĂ© rĂ©actualisĂ©e en incluant les technologies les plus rĂ©centes. Et si le fer prĂ©sente l’inconvĂ©nient d’un itinĂ©raire figĂ©, c’est la possibilitĂ© de se connecter Ă  un rĂ©seau ferrĂ© qui a Ă©tĂ© un argument majeur du choix. Or on constate que la ligne de Tram ne passe pas par la gare SNCF ! Enfin le tracĂ© retenu ne desservira que 56000 Brestois. D’autres technologies, moins honĂ©reuses,et tout aussi Ă©cologiques auraient pourtant permis de mieux dĂ©velopper les transports en commun sur l’ensemble de l’agglomĂ©ration.


7 commentaires
Infos
Sites à visiter


Accès à l'Espace privé
Copyright © 2007 Yves Pagès - SPIP - statistiques gérées par