PNNS 2 : ConfĂ©rence de presse de Roselyne Bachelot

Le jeudi 6 mai 2010, Mme roselyne Bachelot a donnĂ© une confĂ©rence de presse au ministère de la santĂ© pour tirer le bilan du Programme National Nutrition SantĂ© n°2 (2006-2010), Ă  l’occasion du rapport d’Ă©valuation de l’inspection gĂ©nĂ©rale des affaires sociales.

La ministre a retenu l’efficacitĂ© de ce programme, puisque depuis 2000 l’obĂ©sitĂ© s’est bien stabilisĂ©e et a mĂŞme rĂ©gressĂ© dans notre pays de 18% Ă  15-16% pour les enfants, alors que la consommation de fruits et lĂ©gumes progressait de 16%,et celle des sucres ajoutĂ©s baissait de 10%.

Elle a annoncĂ© que 18 grandes entreprises (la dernière Ă©tant Mac Cain) avaient signĂ© une charte d’engagement nutritionnel, ce qui avait dĂ©jĂ  permis de rĂ©duire la consommation de sucres ajoutĂ©s de 9000 tonnes, celle des lipides de 4500 tonnes et Ă©galement de sel.

Elle a rappelĂ© qu’au delĂ  de l’obĂ©sitĂ©, le PNNS s’attaquait aussi Ă  la dĂ©nutrition des personnes âgĂ©es, s’employait Ă  amĂ©liorer la qualitĂ© nutritionnelle des populations prĂ©caires, et encourageait l’activitĂ© physique pour lutter contre la sĂ©dentaritĂ©.

Le Pr Didier Houssin, directeur gĂ©nĂ©ral de la santĂ©, a Ă©galement rappelĂ© l’importance de l’activitĂ© physique, estimant qu’il n’y aurait pas de rĂ©sultats sans un effort soutenu dans le temps.

Le Pr serge Hecqberg, prĂ©sident du comitĂ© de pilotage, a soulignĂ© l’exemplaritĂ© du PNNS qui a Ă©tĂ© reconnu au niveau internationnal, en particulier par l’OMS, alors que jusque dans les annĂ©es 90 la France Ă©tait plutĂ´t en retard en terme de politique de santĂ© publique. L’intĂ©rĂŞt et la cohĂ©rence de ce programme se retrouvent pour lui dans la mise au point de recommandations, d’un cadre de rĂ©fĂ©rence, tant dans la prĂ©vention, le dĂ©pistage, que la prise en charge des troubles de l’alimentation. Le PNNS peut ainsi s’appuyer sur des actions locales dĂ©concentrĂ©es. La ministre a ainsi rappelĂ© que plus de 200 collectivitĂ©s avaient adhĂ©rĂ© au rĂ©seau des villes actives du PNNS, dont l’animation au niveau national a Ă©tĂ© confiĂ©e depuis trois ans Ă  l’association "DĂ©fi SantĂ© Nutrition", prĂ©sidĂ©e par le brestois yves Pagès, prĂ©sent Ă  la confĂ©rence.

Les diffĂ©rentes actions des villes en faveur du PNNS peuvent ainsi ĂŞtre rĂ©pertoriĂ©es et mises en commun sur un site internet. Pierre MĂ©haignerie, ancien ministre, qui assistait Ă  la confĂ©rence, a pu expliquer qu’il avait instituĂ© 45 minutes d’activitĂ©s physiques pendant l’heure de midi dans les Ă©coles de sa ville de VitrĂ©, oĂą avoue-t-il l’obĂ©sitĂ© infantile est en rĂ©gression.

Concernant l’utilisation des tickets restaurants pour l’achat de fruits et lĂ©gumes, il a Ă©voquĂ© les rĂ©ticences de certains restaurateurs qui craignent une concurrence.

Enfin, questionnĂ©e sur la mise en place d’un PNNS n°3, la ministre a rĂ©pondu laconiquement qu’on en Ă©tudiait les dispositions et que ce n’Ă©tait pas le jour d’en faire l’annonce. Celle ci sera peut ĂŞtre rĂ©servĂ©e Ă  la prĂ©sidence de la rĂ©publique, Nicolas Sarkozy ayant mis en place il y a quelques mois une "mission obĂ©sitĂ©".


Mme Bachelot entre le Pr Hecqberg Ă  sa droite et le Pr Houssin lors de la confĂ©rence de presse.


5 commentaires
Infos
Sites ŕ visiter


Accčs ŕ l'Espace privé
Copyright © 2007 Yves Pagčs - SPIP - statistiques gérées par