Lancement de " REPUBLIQUE SOLIDAIRE "

Le samedi 19 juin 2010 s’est tenu Ă  la halle Freyssinet Ă  Paris, le rassemblement fondateur du nouveau mouvement politique de dominique de Villepin :" RĂ©publique Solidaire". Prenant la suite du Club Villepin et de son rĂ©seau social "VillepinCom", ce mouvement neuf, indĂ©pendant, se situant au dessus des partis, ouvert Ă  tous, a l’ambition de rassembler les Français pour rĂ©habiliter la politique au delĂ  des clivages traditionnels sur la base d’un projet de refondation de notre RĂ©publique et des valeurs de solidaritĂ©.

C’est une foule très bigarrĂ©e et enthousiaste de 5000 sympathisants, avec de nombreux jeunes issus de l’immigration et des banlieues, qui Ă©tait venue des quatre coins de la France soutenir dominique de Villepin dans une ambiance de liesse, de ferveur populaire et d’espĂ©rance retrouvĂ©e.

Dans un long discours d’une heure et quart, Ă©lectrisant un auditoire transportĂ© et conquis, il a condamnĂ© la manière dont la pays est gouvernĂ© actuellement en rappelant les nombreuses erreurs du chef de l’Ă©tat, tels la rĂ©intĂ©gration de la France dans le commandement intĂ©grĂ© de l’OTAN, le maintien de nos soldats en Afghanistan, l’absence de propositions pour le Moyen Orient ou de politique Africaine, condamnant aussi une politique instrumentalisant la peur de l’autre, de l’Ă©tranger, la fuite en avant sĂ©curitaire, la loi anti burqua, la rĂ©forme du juge d’instruction, le maintien du bouclier fiscal, la dĂ©signation du prĂ©sident de France TĂ©lĂ©vision par le pouvoir, la politique aveugle du rabot qui dĂ©motive les fonctionnaires.

Face Ă  la crise et au dĂ©clin qui menace notre pays, dont on a laissĂ© filer les dĂ©ficits, l’ancien premier ministre, rappelant ses bons rĂ©sultats en terme de baisse du chĂ´mage et de dĂ©sendettement, a plaidĂ© pour un effort justement rĂ©parti, la nĂ©cessitĂ© d’entreprendre une rĂ©forme fiscale en supprimant le bouclier fiscal et en crĂ©ant une tranche d’impĂ´t supplĂ©mentaire. Pour relancer notre compĂ©titivitĂ© et donc stimuler la croissance, il souhaite augmenter la durĂ©e lĂ©gale du travail en remettant en cause les 35 heures. Pour lever la barrière du premier emploi, il propose dans les entreprises de plus de 500 salariĂ©s de rĂ©server un pourcentage minimum de jeunes de moins de 25 ans. Dominique de Villepin a aussi plaidĂ© pour la mise en place d’un rĂ©gime unique de retraite par points permettant de prendre sa retraite Ă  la carte. IL a affirmĂ© la nĂ©cessitĂ© de crĂ©er un Ă©tat Palestinien. Enfin dĂ©nonçant la concentration des pouvoirs, il a appelĂ© Ă  rompre le lien entre le parquet et le pouvoir.

Manifestement ces propositions alternatives Ă  celles de nicolas Sarkozy, doivent permettre un choix diffĂ©rent Ă  la prĂ©sidentielle de 2012 pour de nombreux Français refusant Ă  la fois les errements de la politique actuelle et l’archaisme des socialistes qui refusent de voir la rĂ©alitĂ© de la mondialisation. Rappelant que "dire la vĂ©ritĂ© c’est assumer des choix", dominique de Villepin a appelĂ© Ă  un sursaut RĂ©publicain pour reprendre en main notre destin " par amour de la France" et pour redonner un avenir Ă  tous les Français.



8 commentaires
Infos
Sites ŕ visiter


Accčs ŕ l'Espace privé
Copyright © 2007 Yves Pagčs - SPIP - statistiques gérées par